Créer mon blog M'identifier

Traitement de la maladie parodontale

Le 30 août 2016, 12:31 dans Humeurs 0

Enseignement d’une méthode d’hygiène spécifique

Quel que soit le type de traitement envisagé, sans une hygiène parfaite il ne pourra y avoir de bons résultats, c’est pour cela qu’un enseignement de l’hygiène avec un matériel adapté et individualisé (brosses inter-dentaires, fil, révélateur de plaque, technique de brossage, bain de bouche, dentifrice… ) sera proposé. Arriver à un bon contrôle de plaque dentaire fait partie du traitement.

Le détartrage surfaçage sous-gingival

Ce soin a pour but d’éliminer tartre, bactéries et toxines bactériennes se trouvant sous la gencive. Les effets recherchés étant l’arrêt de la maladie parodontale et la cicatrisation des tissus.

L’utilisation de différents instruments est possible comme les curettes, les instruments soniques, les ultra-sons, et le laser.

Une anesthésie locale n’est pas toujours nécessaire, cela dépendra de la sensibilité du patient au moment de l’intervention.

Après ce type de soin les suites sont généralement simples, il est possible d’avoir une sensibilité au froid plus importante pendant quelques jours(Détartreur Pneumatique).

Lambeau d’assainissement

Un des principes de ces interventions est de décoller une partie de la gencive des dents et de l’os (lambeau). Ceci permet d’avoir une vision directe de la zone d’intervention.

L’intervention sera bien sur réalisée sous anesthésie locale et ne nécessite pas d’hospitalisation.

Cette technique peut être utilisée dans différents buts :

-Nettoyage (détartrage, surfaçage) des racines,

-Suppression des poches parodontales, modification de l’anatomie pour faciliter l’hygiène. -Régularisation des contours crêtes alvéolaires. -Greffe osseuse ou gingivale. - Mise en place d’une membrane de ‘’cicatrisation’’. -….

Ces différents traitements pouvant être combinés au cours de la même intervention.

En fin d’intervention la gencive sera replacée et maintenue par des sutures et parfois protégée par des pansements ‘chirurgicaux’ pour limiter le risque de douleurs(fourniture dentaires).

Implantologie déroulement de l'opération

Le 4 juin 2016, 12:54 dans Humeurs 0

L’intervention exige une démarche attentionnée de la part du chirurgien-dentiste et de la part du prothésiste dentaire au niveau de la programmation et au niveau de l’exécution des soins.

Le médecin commence par s'informer de l'état de santé général du patient, il l'interroge d’abord sur ses maladies et les médicaments qu'il prend. Ensuite, il procède à l'examen dentaire approfondi proprement dit. La radiographie panoramique est obligatoire dans tous les cas et, si besoin en est, un scan dentaire doit être également fait s’il y a des doutes par exemple sur la quantité suffisante de la masse osseuse.

Une empreinte dentaire est prise en début de soins pour en faire un modèle d'étude (et éventuellement une prothèse provisoire). A l’aide de ce modèle, l'examen clinique et la radiographie, le chirurgien-dentiste sera en mesure de décider de la possibilité d’un acte implantaire. Le cas échéant et dans certains cas spéciaux, l'intervention devra être précédée d'une prise de sang pour établir un bilan sanguin(Radiographie dentaire portable).

L'intervention se déroule sous anesthésie locale sans aucune hospitalisation. Une incision pratiquée dans la muqueuse permet de libérer l’endroit de la mâchoire où une petite cavité sera d'abord formée. Une fois la racine artificielle posée, la gencive est fermée par des sutures qui sont en général absorbables.

L'implant ainsi recouvert, la zone devra connaître une période de cicatrisation qui s’étend de 3 à 6 mois ce qui permet une reconstitution osseuse autour de l'implant (l'os va déborder sur l'implant qui s'en trouvera stabilisé). Durant cette phase, une prothèse dentaire provisoire pourra être éventuellement posée.

L'intervention peut donner lieu à un léger gonflement du visage ce qui est tout à fait normal, sans causer pour autant de douleurs majeures. Il y aura lieu de se soumettre à un suivi régulier pendant la période de guérison. Le moment venu, suite à une courte incision pratiquée par le chirurgien-dentiste, l'implant sera dégagé et une vis dite gingivale sera installée.

Peu de temps après, une empreinte sera prélevée de façon à permettre au prothésiste dentaire d'élaborer une matrice et de concevoir la ou les nouvelles dents qui seront posées par le médecin-dentiste(Produits dentaires).

Le brossage régulier des dents pour lutter contre la carie

Le 21 mars 2016, 09:06 dans Humeurs 0

Le b.a-ba pour un brossage efficace des dents

Le brossage :

●doit durer 2 minutes,

doit être fait deux fois par jour, matin et soir,

avec une brosse à dents à poils souples pour ne pas blesser les gencives

et un dentifrice contenant du fluor (dosage adapté à l’âge).

Le brossage des dents peut commencer très tôt

L'enfance puis l'adolescence sont des périodes essentielles pour acquérir les bons réflexes d'hygiène bucco-dentaire.

Dès l’âge de 1 an, il n’est pas trop tôt pour prendre de bonnes habitudes. A cet âge, l’enfant adore imiter ses parents et il prendra plaisir à se brosser les dents, guidé par ses parents placés derrière lui.

A partir de 4 ans, l’enfant apprend à se brosser les dents tout seul sous la surveillance des parents.

Le brossage doit toujours s’effectuer du rouge vers le blanc, c'est-à-dire en partant des gencives et en remontant vers les dents.

Méthodes Boubou et intermédiaires pour les enfants, B.R.O.S à partir de 8 ans et toute la vie : l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire détaille et explique sur son site comment le brossage des dents doit être effectué pour être efficace(Loupes binoculaires).

 

Il existe différents "outils" pour s’occuper de nos dents

La brosse à dent

Les brosses à petite tête, plus maniables, permettent d'atteindre plus facilement les molaires du fond. Les poils souples permettent en plus du brossage de la surface des dents de masser la gencive. Il faut changer sa brosse à dents dès qu'elle montre des signes d'usure (poils écrasés par exemple) ;

Il faut rincer soigneusement votre brosse à dents après chaque brossage et la ranger verticalement, avec la tête vers le haut de manière à ce qu’elle puisse sécher complètement entre deux brossages.

  

Le dentifrice

L'utilisation d'un dentifrice au fluor, est indispensable à un bonne santé bucco-dentaire.

Il est conseillé d'utiliser du dentifrice à partir de l'âge de 2 ans. En effet avant cet âge, l’enfant ne sait pas bien recracher et a donc tendance à avaler le dentifrice.

On trouve sur le marché des dentifrices adaptés à toutes les tranches d'âge et agréables en terme de goût pour l'enfant (fraise, framboise, bubble…).

 

Le fil dentaire, les brossettes interdentaires

Chez l’adulte, le brossage des dents est à compléter par :

L'usage du fil dentaire chaque soir. En soie ou en nylon, pil ermet d’éliminer la plaque dentaire entre les dents.

Ou l'usage de brossettes interdentaires. De différentes tailles et formes, elles nettoyent les espaces entre les dents.

●Le bain de bouche.

  

Le révélateur de plaque

Chez l’enfant comme chez l’adulte, le brossage peut être amélioré par l’utilisation d’un révélateur de plaque. Il s’agit d’un colorant spécifique qui permet de visualiser la plaque dentaire. Là où les zones restent colorées, le brossage n’a pas éliminé la plaque dentaire bactérienne. Elles doivent donc être à nouveau brossées jusqu’à disparition complète de la coloration.

Utilisé une fois de temps en temps, le révélateur de plaques permet de bien voir où la plaque dentaire bactérienne résiste et donc là où il faut insister lors du brossage(autoclave classe b).

Voir la suite ≫