Créer mon blog M'identifier

Qu'est-ce que le parodonte?

Le 22 décembre 2016, 11:01 dans Humeurs 0

Le parodonte est constitué par l’ensemble des tissus qui entourent et soutiennent les dents. 

Il s'agit de : la gencive, l’os alvéolaire, le cément qui recouvre la racine dentaire et le ligament alvéolo-dentaire qui relie la dent à l’os.

Qu'est-ce que la maladie parodontale?

C'est une atteinte des tissus de soutien des dents: le parodonte. Il existe deux manifestations possibles de la maladie parodontale:

- La gingivite, lorsqu'elle touche la gencive

- La parodontite, lorsqu'elle touche l'os alvéolaire qui soutient les dents

Les causes de la maladie parodontale

Les maladies parodontales résultent d'une agression bactérienne par les germes présents dans la plaque dentaire et dans le tartre (Contre angle dentaire). 

Les bactéries se développent dans une poche située sous la gencive. Les bactéries libèrent des toxines qui agressent la gencive et l'os de vos mâchoires (Détartreur Pneumatique).

Tous les patients ne sont pas affectés de la même façon par les problèmes parodontaux. En particulier, il existe de nombreux facteurs de risque:

- Les facteurs de risque généraux: l'hérédité, le stress, le tabac et certaines maladies générales favorisent la survenue des parodontites.

- Les facteurs de risques locaux aggravent la survenue des problèmes parodontaux car ils occasionnent une rétention supplémentaire de plaque dentaire (technique de soins mal maîtrisée, soins dentaires inadaptés…)

Traitement de la maladie parodontale

Le 30 août 2016, 12:31 dans Humeurs 0

Enseignement d’une méthode d’hygiène spécifique

Quel que soit le type de traitement envisagé, sans une hygiène parfaite il ne pourra y avoir de bons résultats, c’est pour cela qu’un enseignement de l’hygiène avec un matériel adapté et individualisé (brosses inter-dentaires, fil, révélateur de plaque, technique de brossage, bain de bouche, dentifrice… ) sera proposé. Arriver à un bon contrôle de plaque dentaire fait partie du traitement.

Le détartrage surfaçage sous-gingival

Ce soin a pour but d’éliminer tartre, bactéries et toxines bactériennes se trouvant sous la gencive. Les effets recherchés étant l’arrêt de la maladie parodontale et la cicatrisation des tissus.

L’utilisation de différents instruments est possible comme les curettes, les instruments soniques, les ultra-sons, et le laser.

Une anesthésie locale n’est pas toujours nécessaire, cela dépendra de la sensibilité du patient au moment de l’intervention.

Après ce type de soin les suites sont généralement simples, il est possible d’avoir une sensibilité au froid plus importante pendant quelques jours(Détartreur Pneumatique).

Lambeau d’assainissement

Un des principes de ces interventions est de décoller une partie de la gencive des dents et de l’os (lambeau). Ceci permet d’avoir une vision directe de la zone d’intervention.

L’intervention sera bien sur réalisée sous anesthésie locale et ne nécessite pas d’hospitalisation.

Cette technique peut être utilisée dans différents buts :

-Nettoyage (détartrage, surfaçage) des racines,

-Suppression des poches parodontales, modification de l’anatomie pour faciliter l’hygiène. -Régularisation des contours crêtes alvéolaires. -Greffe osseuse ou gingivale. - Mise en place d’une membrane de ‘’cicatrisation’’. -….

Ces différents traitements pouvant être combinés au cours de la même intervention.

En fin d’intervention la gencive sera replacée et maintenue par des sutures et parfois protégée par des pansements ‘chirurgicaux’ pour limiter le risque de douleurs(fourniture dentaires).

Implantologie déroulement de l'opération

Le 4 juin 2016, 12:54 dans Humeurs 0

L’intervention exige une démarche attentionnée de la part du chirurgien-dentiste et de la part du prothésiste dentaire au niveau de la programmation et au niveau de l’exécution des soins.

Le médecin commence par s'informer de l'état de santé général du patient, il l'interroge d’abord sur ses maladies et les médicaments qu'il prend. Ensuite, il procède à l'examen dentaire approfondi proprement dit. La radiographie panoramique est obligatoire dans tous les cas et, si besoin en est, un scan dentaire doit être également fait s’il y a des doutes par exemple sur la quantité suffisante de la masse osseuse.

Une empreinte dentaire est prise en début de soins pour en faire un modèle d'étude (et éventuellement une prothèse provisoire). A l’aide de ce modèle, l'examen clinique et la radiographie, le chirurgien-dentiste sera en mesure de décider de la possibilité d’un acte implantaire. Le cas échéant et dans certains cas spéciaux, l'intervention devra être précédée d'une prise de sang pour établir un bilan sanguin(Radiographie dentaire portable).

L'intervention se déroule sous anesthésie locale sans aucune hospitalisation. Une incision pratiquée dans la muqueuse permet de libérer l’endroit de la mâchoire où une petite cavité sera d'abord formée. Une fois la racine artificielle posée, la gencive est fermée par des sutures qui sont en général absorbables.

L'implant ainsi recouvert, la zone devra connaître une période de cicatrisation qui s’étend de 3 à 6 mois ce qui permet une reconstitution osseuse autour de l'implant (l'os va déborder sur l'implant qui s'en trouvera stabilisé). Durant cette phase, une prothèse dentaire provisoire pourra être éventuellement posée.

L'intervention peut donner lieu à un léger gonflement du visage ce qui est tout à fait normal, sans causer pour autant de douleurs majeures. Il y aura lieu de se soumettre à un suivi régulier pendant la période de guérison. Le moment venu, suite à une courte incision pratiquée par le chirurgien-dentiste, l'implant sera dégagé et une vis dite gingivale sera installée.

Peu de temps après, une empreinte sera prélevée de façon à permettre au prothésiste dentaire d'élaborer une matrice et de concevoir la ou les nouvelles dents qui seront posées par le médecin-dentiste(Produits dentaires).

Voir la suite ≫